Action pour l'Éducation

Jeunes réfugiés de Londres, 2016

L'ONG Refugee Youth a créé APOW (Amazing People of the World), un projet local situé à Croydon, au sud de Londres. Les jeunes réfugiés qui vivent au Royaume-Uni disposent d'un espace régulier pour développer de nouvelles compétences et participer à des ateliers hebdomadaires, comprenant toutes sortes d'activités créatives, allant de la poésie à la peinture en passant par le théâtre, la danse et la photographie. APOW est un groupe multiculturel dans lequel tout le monde peut organiser des jeux, préparer à manger, échanger des expériences, se faire des amis et faire partie d’un environnement stable. De cette façon, la créativité offre des possibilités concrètes et implique un processus d'autonomie personnelle dans une réalité complexe. Chaque activité est organisée «avec» et «pour» les jeunes, qui sont tous engagés dans ce projet de recherche-action participative qui vise à apporter des changements positifs dans le développement de leur communauté. APOW est une source d’inspiration parce qu’elle représente ce que devrait être une éducation accessible à tous, pour ainsi aspirer, en tant que citoyens, à une meilleure intégration au Royaume-Uni.

Publié: 20 décembre 2016

press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/3

Manifester pour l'Éducation

Sons pour l'Éducation à Londres, 2016

Ces premières expériences au sein d'APOW m'ont également amené à réfléchir sur les inégalités du système éducatif actuel en Angleterre, concernant l'augmentation des frais de scolarité tout particulièrement durs pour les futurs assistants sociaux qui, paradoxalement, s'occupent de ceux qui souffrent d'immobilité sociale. En outre, la manifestation nationale "Unie pour l'éducation" s'est déroulée le samedi 19 novembre 2016, partant de Park Lane, au centre de Londres, pour conclure devant le parlement britannique. Les manifestants ont protesté pour demander une éducation gratuite et de meilleure qualité en tant que droit universel. Cette expérience sensorielle a permis un projet de recherche sur l’éducation, en aboutissant avec une vidéo qui étudie l’impact de la manifestation, ainsi que la relation entre les sons et l’espace dans une analyse temporelle. 

press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/19

Les matériaux récupérés lors de la manifestation ont servi de base à la création d’une structure légère en carton et en bois, facile à transporter n’importe où, se voulant communicative et provocatrice avec son public. L'artefact éducatif a ainsi créé un environnement participatif utilisant la protestation comme moyen de susciter discussions et débats sur les fondements de l'éducation. Cet artefact se retrouva dans un lieu célèbre de protestation publique nommé Speakers' Corner, dans lequel les passants furent interrogés dans le cadre de la recherche en cours. La contribution individuelle de chacun fut enregistrée ou écrite sur papier, facilitant ainsi le développement d’idées et d’hypothèses futures remettant en cause le rôle de l’éducation face à l’immobilité sociale. La réflexion critique qui sous-tend ce projet pourrait nous amener à nous interroger sur les opportunités et les ressources que les jeunes, qu'ils soient ou non réfugiés, pourraient bénéficier dans un environnement plus tolérant.

Publié: 28 décembre 2016

press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/16